le retour du dieu maya

La tablette maya annoncerait l'arrivée du dieu Yokte Bolon bolon-yokte-k-uh.jpg

Le texte maya censé prévoir l'apocalypse pour le 21 décembre 2012 aurait fait l'objet d'une mauvaise interprétation, selon un expert allemand 

Alors que des milliers de personnes à travers le monde se préparent au grand cataclysme censé être prédit par un texte maya, un scientifique allemand pourrait réduire tous leurs efforts à néant. Sven Gronemeyer, anthropologue à l'université de Rhénanie du Nord-Westphalie, a en effet étudié avec attention la tablette de pierre retrouvée il y a quatre ans à l'origine de cette théorie de fin du monde. Une théorie née d'une interprétation erronée des symboles, selon l'expert allemand.

Infographies Les prédictions d'apocalypse «L'inscription décrit, dans ses mots, le retour du dieu maya Yokte Bolon à la fin du 13e cycle de 400 ans de leur calendrier, soit le 21 décembre 2012 pour nous, indique Sven Gronemeyer. Mais le texte, gravé il y a près de 1 300 ans, est fissuré de sorte que la fin du texte est illisible. Mais il est clair, en tout cas, que cette date n'annonce pas la fin du monde, mais bel et bien le début d'une nouvelle ère avec le retour du dieu maya».

Qui est Yokte Bolon?

Le site de Tortuguero situé à l'extrême-sud de l'État de Tabasco au Mexique date du VIIe siècle et comprend une série d'inscriptions principalement en l'honneur du dirigeant de l'époque Bahlam Ajaw. Une inscription sur le monument 6 du site de Tortuguero est la seule mention connue du 13ebaktun. Elle a été partiellement déchiffrée ; Sven Gronemeyer et Barbara MacLeod ont donné cette traduction. 

tzuhtzjo:m uy-u:xlaju:n pik

chan ajaw u:x uni:w

uhto:m il[?]

ye'ni/ye:n bolon yokte'

ta chak joyaj

Traduction :

Il sera achevé le 13e b'ak'tun.

C'est le 4 Ajaw 3 K'ank'in

et il se produira une 'vue'[?].

C'est la représentation de B'olon-Yokte'

dans une grande "cérémonie d'investiture"

On sait très peu de choses sur le dieu Bolon Yokte'. Selon un article des mayanistes Markus Eberl et Christian Prager publié dans le British Anthropological Reports, son nom est composé des éléments "neuf", 'OK-te' (dont la signification est inconnue), et de "dieu". Les confusions dans les inscriptions de la période classique suggèrent que le nom était déjà ancien et étranger aux scribes contemporains[30]. Il apparait également dans des inscriptions à Palenque, Usumacinta et La Mar comme un dieu de la guerre et des enfers. Sur une stèle maya, il est représenté avec une corde autour du cou et sur une autre avec un sac d'encens signifiant tout deux un sacrifice pour achever un cycle d'années[31].

2012-trt-text-for-web-site-1.jpg
À noter que rarement discours apocalyptique, amplifié à l'infini sur Internet, aura eu autant d'écho que celui annonçant la fin du monde pour le 21 décembre 2012, bien que celle-ci soit la 183e identifiée depuis la chute de l'Empire romain. Plus de 2,5 millions de pages Internet sur ce thème ont été référencées par un moteur de recherche américain.

En se basant sur l'observation des rituels mayas modernes, Gronemeyer et MacLeod avancent que la stèle fait référence à une célébration dans laquelle une personne représentant Bolon Yokte' K'uh était habillée des costumes traditionnels et paradait autour du site[32][33]. Ils remarquent que l'association de Bolon Yokte' K'uh avec le 13e baktun semble être si importante sur cette inscription qu'elle supplante des fêtes plus typiques comme l'"érection de stèles, l'utilisation de l'encens" et ainsi de suite. Ils avancent encore que cet événement était effectivement prévu pour 2012 et non pour le VIIe siècle[34]. Cependant, le mayaniste Stephen Houston conteste cette idée en avançant que les dates futures des inscriptions mayas étaient simplement utilisées pour créer des parallèles avec des événements contemporains et que les mots de la stèle décrivent une scène contemporaine plutôt que future.

2 votes. Moyenne 2.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 17/12/2012

×