Participez à la Convergence Cosmique du 23 au 26 Septembre 2011

Par Carl Johan Calleman

 

Au moment de ce message (le 31 juillet 2011), nous sommes au début du cinquième jour de la Neuvième vague, qui approche aussi rapidement de sa fin et de l’achèvement de tout le calendrier Maya, le 28 octobre 2011. Il reste encore trois jours (sur une période de trois mois) tandis que les effets de la Neuvième vague s’intensifient conformément à sa fréquence élevée de transformation en conscience d’unité. Bien que nous puissions tous avoir une idée de la façon dont cette transformation finale se produira, aucun humain ne connait les détails exacts de ce qui arrivera. Nous sommes assis dans la salle d’attente du docteur cosmique et nous ne savons pas comment Il ou Elle soignera ce patient.

Tout au long des points de déplacement de cette Neuvième vague, des initiatives variées ont été prises dans des événements inspirants et à l’égard de son point culminant, non seulement des évènements sont planifiés pour le point médian (le 21 octobre 2011) et le point final (le 28 octobre 2011) du septième jour, mais aussi pour la date Grégorienne 11 :11 :11 (le 11 novembre 2011). Même si cette dernière date n’est pas basée sur le calendrier Maya, mais uniquement sur la numérologie, elle tire sa réelle signification de ce calendrier et est le jour qui célèbre le fait que nous avons franchi la fin des temps et sommes parvenus dans le nouveau monde à créer ensuite. J’encourage toutes les initiatives qui célèbrent les points de déplacement, particulièrement lorsqu’elles instruisent plus largement les gens sur le sens véritable du calendrier maya et sur ses divers jours et nuits.

Cependant, je crois qu’il y a un besoin d’évènements qui mettent l’accent sur le travail que nous devons faire actuellement. Pour cet aspect du processus, je pense qu’il y a un point de déplacement qui mérite notre entière attention et c’est le début de la sixième nuit. La raison en est que le début de la sixième nuit le 23 septembre 2011 et les quelques jours qui lui succèdent, signifie la convergence d’un mouvement d’énergie dans le calendrier Maya et le passage de la comète Elenin entre la Terre et le Soleil (et, si vous voulez, l’Equinoxe d’Automne aussi).

Cette petite comète Elenin a suscité une quantité énorme d’attention sur Internet et est parfois associée à des prédictions plus ou moins sinistres. Ainsi, son nom a été interprété comme Extinction Level Event, même si avec une égale justification, il pouvait être interprété comme El + Lenin (Dieu + Anti-capitalist révolution) ou Ellen In (les noms Ellen, Helen ou Elain signifiant lumière) ou El enin (Dieu + Neuf à rebours [Nine] en référence à l’accomplissement du plan divin des Neuf inframondes). Toutefois, tout ce que nous savons réellement à son sujet est ce qui est en synchronisation avec la fin du calendrier Maya le 28 octobre 2011. Car une partie de cette Neuvième vague, aussi appelée Inframonde Universel, apporte un contexte cosmique à la vie humaine d’une façon qui n’a, auparavant, pas été le cas.

En d’autres termes, les êtres humains sont, dans l’Inframonde Universel, sur le point de devenir citoyens de l’univers, un saut de conscience qui a conduit a une augmentation de l’intérêt pour toutes les questions extraterrestres. Mais peut être que ce saut concerne essentiellement le fait pour nous de vivre en accord avec notre origine cosmique et, que la Convergence Cosmique est une invitation à expérimenter pleinement au début de la sixième nuit. Partant de là, le terme Cosmique devient ici plus significatif dans son acceptation Maya d’intelligence universelle.

Je pense qu’on ne souligne pas assez le fait que le calendrier Maya soit l’expression d’un plan temporel cosmique, mais également divin. C’est à partir de cela que nous savons ce qui est déterminé et bienveillant. Beaucoup de ceux qui échouent à reconnaitre que ce calendrier décrit un plan divin développé par des vagues de sept jours et six nuits, risquent de finir dans le désespoir ou la croyance que le monde se terminera. (Le manque de connection au plan divin est la raison pour laquelle la fausse date de fin du 21 décembre 2012 « culture pop » du calendrier Maya, a été souvent associée à de telles pensées). C’est l’arrière-plan divin décrit par le calendrier Maya qui explique que rien dans l’univers n’arrive par accident.

Tout joue un rôle dans la réalisation de l’objectif du plan cosmique, le rendant significatif, en dépit des privations et des difficultés auxquelles nous pouvons nous attendre dans les temps à venir. A partir d’une telle perspective, nous pouvons nous demander ce que Dieu est en train de nous communiquer à travers la comète Elenin, particulièrement en termes de ce qu’il y aurait à faire au commencement de la sixième nuit, mais aussi dans le septième jour de la Neuvième vague. Après tout, les comètes ont été prophétisées comme faisant partie du langage dont Dieu ferait usage pour communiquer avec nous à la fin des temps.

Une autre chose encore que nous savons au sujet de la Neuvième vague et sa sixième nuit, et en particulier son septième jour, est qu’elle provoque un bond de la polarité pour la conscience d’unité telle qu’illustrée dans la Figure 1. Elenin peut alors également considérée comme messagère de la finalité de ce bond. Aujourd’hui, nous entendons souvent parler d’une inversion imminente des pôles, qui remonte à des mediums comme Blavatsky et Edgar Cayce. Toutefois, la plupart sinon tous les géoscientifiques professionnels soutiendront qu’il n’y a aucune raison de s’attendre à une inversion des pôles dans un proche futur.

Plus vraisemblablement cependant, comme Blavatsky et Cayce n’étaient pas familiers de la nature des sauts de polarité que les différentes vagues du calendrier Maya provoquent, et ne possédaient pas le langage pour les décrire, ils ont tout simplement confondu de tels sauts avec une inversion électromagnétique des pôles de la Terre. En faveur d’une telle interprétation, Cayce avait prédit ce qu’il appelle un « basculement des pôles » pour l’année 2000. Ceci, comme nous le savons, ne s’est pas produit, mais ce qui s’est produit fut un saut de polarité de la conscience lorsque la huitième vague du calendrier maya s’est activée en 1999 et, plus probablement, est ce qu’il aurait vu en état de transe et aurait confondu avec un basculement des pôles.

Période d’activation

Les changements de polarité dans la conscience prennent place de façon synchrone à plusieurs niveaux ifférents de l’univers cosmique, galactique, héliosphérique, planétaire et humain – dans les périodes des points de changements dans le calendrier Maya. La Neuvième vague dans laquelle nous sommes actuellement porte le changement de polarité qui crée la conscience d’unité. Aussi, avons-nous plutôt besoin de demander ce que nous devons faire si, en tant qu’individus, nous voulons faire partie de ce changement de polarité et enlever tous les filtres obscurs de nos esprits. Après tout, nous seuls avons le pouvoir direct de nous transformer, puis d’espérer qu’il se propage, comme le déclarait le grand leader Indien et sage Mahatma Gandhi : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».

 

Plus précisément, qu’impliquerait cela pour la Convergence Cosmique ? Une loi générale des vagues du calendrier Maya est que ses énergies des nuits et jours se rapportent les unes aux autres, de même que la préparation interne à la manifestation externe. Ceci peut être particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de la toute dernière paire d’énergies dans le plan total de la création, la sixième nuit et le septième jour de la Neuvième vague commençant respectivement le 23 septembre et le 11 octobre. Cette alternance entre les énergies signifierait que la sixième nuit pourrait se prêter favorablement au travail intérieur comme la prière, la contemplation ou la méditation, tandis que le septième jour se prêterait mieux aux cérémonies globales, lesquelles extérioriseraient les changements intérieurs qui auront été apportées durant la sixième nuit. Les cérémonies et les rituels dans un contexte sacré sont de puissants outils pour extérioriser le réarrangement de notre paysage intérieur.

La neuvième vague

Ce diagramme indique le mouvement de la « vague » des énergies appartenant à la neuvième vague et les dates sont apparentées aux périodes ou celles-ci entrent en jeu. Les relations des comètes Honda et Elenin aux sept jours et six nuits de la Neuvième vague du calendrier Maya. A est la distance la plus proche de la Terre de la comète Honda. B montre la durée du passage d’Elenin entre le Soleil et la Terre et C est la plus courte distance à la Terre.

Au point B de la Figure 2, je pense ainsi que la comète Elenin nous signale que nous devrions abandonner nos egos à la totalité englobante de l’intelligence cosmique et également, que c’est notre dernière chance de faire partie du changement de polarité pour la conscience d’unité, ou si nous préférons, l’Unité ou la Conscience de Dieu. Ce sera aussi un test de l’intégrité des dirigeants de l’évolution d’aujourd’hui, sans oublier les « experts de 2012 ». Elenin est un appel final au réveil qui sera entendu aussi par les nombreuses personnes qui ne savent rien à propos du calendrier Maya ou de la façon dont cela exprime le plan divin. Après tout, la sixième nuit est la dernière énergie durant laquelle nous pouvons nous tourner en nous-mêmes pour nous préparer au changement de polarité apportée par la vague. Au moment où débutera le septième jour, la nouvelle polarité sera verrouillée en position et générera sa manifestation finale.

Cette finalité est partiellement la raison pour laquelle la Convergence Cosmique du 23 septembre 2011 sera différente des évènements antérieurs, telle la Convergence Consciente du 17-18 juillet 2010, laquelle a également établi l’intention de manifester la conscience de l’unité. Dans la Convergence Cosmique, il sera également nécessaire de faire un effort pour voir cette intention se manifester. C’est le moment de se connecter au divin, à l’introspection et à la quête de l’âme. Une connection au divin peut s’accomplir par d’intenses prières ou par d’autres pratiques spirituelles. Pour demeurer alignés avec le plan cosmique et faire partie de son changement de polarité en conscience, j’aimerais alors suggérer que les engagements suivants deviennent le fondement de la Convergence Cosmique :

1/ S’engager à constamment laisser la guidance divine, plutôt que nos egos, décider de nos actions et de la direction de nos vies

2/ Déclarer notre indépendance du côté obscur y compris l’abandon du droit d’utiliser le côté obscur pour combattre celui des autres. http://www.youtube.com/user/forunity#p/u/2/pkVHYQFL2Xk

(Selon ma propre compréhension, le côté obscur n’est pas une sorte de force obscure éternelle, mais tout ce qui en résulte forme les filtres les plus obscurs ou les vagues les plus basses telles qu’on peut voir à la Figure 1)

La Convergence Cosmique consiste ainsi fondamentalement à s’assurer que nous, en tant qu’individus, soyons le changement que nous voulons voir dans le monde. Cela peut être très inconfortable si nous n’avons pas transformé tout notre passé. Il ne s’agit alors clairement pas de porter le blâme sur d’autres personnes ou d’autres forces pour l’état de nos affaires sur la planète. Il s’agit de prendre notre responsabilité personnelle. Je pense qu’ici, il nous est nécessaire de plonger en nous-mêmes pour voir où nous, en tant qu’individus, avons contribué à blesser d’autres personnes ou la nature de notre planète. Nous avons trop l’habitude de nous plaindre de la violence et des guerres dans le monde ou des menaces envers son état naturel.

Cependant, une chose est de se plaindre et de blâmer secrètement les autres, ou simplement « la façon dont les choses « sont » et, une autre totalement différente de considérer comment, nous en tant qu’individus, avons fait des choix ayant contribué à la détérioration mondiale. L’idée ici, est d’envisager et de d’admettre de tels exemples et choix dans nos vies et ne pas toujours rester coincés dans la culpabilité, mais plutôt trouver un chemin de guérison par le biais d’une rectification du plan d’action. Comme généralement, nous avons supprimé ou nous nous sommes engourdis devant toute responsabilité personnelle concernant le cours des évènements sur la planète, nous aurons peut-être effectivement à prier pour nous rappeler de tels exemples dans le passé. De là, si nous voulons vraiment créer un changement de polarité en nous et ainsi par exemple, sommes prêts à adopter les engagements ci-dessus, il est d’une conséquence naturelle que nous entreprenions la nécessaire quête d’âme tout en reconnaissant combien nous avons échoué à vivre en accord avec ces engagements par le passé. Si nous ne le faisons pas, des aspects des filtres obscurs continueront à nous dominer et le changement de polarité ne sera pas total.

La Convergence Cosmique relève donc de la prise de responsabilité des participants pour la transformation en la conscience d’unité que l’on pratique d’une manière engagée. Soit, ces tâches peuvent s’avérer difficiles, mais à nouveau, si nous ne provoquons pas ce changement de conscience d’unité en nous-mêmes, qui le fera ? Par conséquent, la Convergence Cosmique consiste réellement à nous fournir une opportunité de s’engager à provoquer de façon irréversible un changement en nous-mêmes dans la polarité de la conscience. Bien qu’il puisse être difficile de vivre immédiatement en accord avec un tel engagement, il aura, s’il est pris au sérieux, des conséquences énormes. Du côté avantage, une chose à considérer est que, pour recevoir la guidance appropriée dans le nouveau monde, il est bien possible qu’un tel engagement profond de la conscience de l’unité soit vraiment nécessaire.

Pour ma part, à l’occasion de cet évènement, je participerai à un festival de la paix en France avec des Ainés Mayas et Hopis (http://www.lothlorienfestival.com/EN), durant laquelle nous méditerons. A cause de la nature du travail intérieur requis, je pense que la Convergence Cosmique pourra aussi bien être observée individuellement ou, idéalement, en petits groupes qui assureront un environnement sûr pour le partage. Je recommande que nous traitions notre passé et nous-mêmes dans le moment présent sur un mode introspectif de guérison et d’action corrective, faisant appel à l’énergie collective de la célébration de la Convergence Cosmique autour du globe.

Un élément commun pourrait être d’allumer des bougies comme une adoption sacrée de ces engagements. Bien sûr, les groupes et les individus participant à la Convergence Cosmique peuvent choisir leurs propres expressions, mais l’engagement à la manifestation de la conscience d’unité devrait être le dénominateur commun. Dans la Convergence Cosmique, c’est à nous de nous abandonner à ce qui sera exigé de nous. Pour vivre en accord avec notre engagement, la présence de la comète Elenin offrira une connection nouvelle à la dimension cosmique de cet évènement et en même temps, ajoutera à notre expérience d’un destin commun de l’humanité. Dans ce contexte de grande échelle, nous aurons à faire l’engagement de prendre part au bond de polarité à la conscience d’unité. Chaque personne qui agira ainsi créera une grande différence et répandra la lumière et l’espoir autour d’elle. Cela sera d’autant plus nécessaire qu’effectivement, les temps deviennent difficiles pour notre confort. La Convergence Cosmique, le 23 septembre 2011 est significative d’un évènement à la fois solennel et humble qui permettra aux peuples de la conscience d’unité de se connecter à un niveau très profond quelque soit le lieu où ils se trouvent sur notre planète.

Je pense que c’est vraiment la dernière chance de l’humanité et que le jour de rendre des comptes est arrivé. Je pense que l’engagement au changement de polarité de la conscience d’unité est non seulement un passeport pour le nouveau monde à naître, mais aussi l’unique espoir de survie pour le monde. Les filtres obscurs ont gouverné l’humanité pendant des millénaires et n’ont fourni aucune porte de sortie. Si les êtres humains ne font pas un tel engagement, nous n’avons réellement aucune raison d’espérer que le monde survive. Je veux donc encourager chacun à faire tout ce qui est en son pouvoir pour répandre ce message et encourager d’autres à faire un engagement solennel pour réaliser le bond à la conscience d’unité. Nous sommes ceux qui ont attendu cela. Et c’est entièrement à nous de décider. Si nous cherchons à comprendre notre grandeur, nous ne devrions pas la nier, ou éviter à tout prix ce qui pourrait nous causer de la peur, mais avoir le courage d’affronter honnêtement ce que nous avons fait à cette création telle qu’elle est manifestée sur terre. La Neuvième vague apporte certainement un champ de changement au niveau cosmique dont nous pouvons faire partie, mais il ne se produira pas sans un profond et important engagement à partir du tréfonds de nos âmes. .

Carl Johan Calleman

31 juillet 2011 (2 Chuen)

Premier jour du Cinquième jour de la Neuvième vague

Texte d'origine http://stevebeckow.com/

Traduit par Nicole pour LaPresseGalactique.com

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

×