La porte du Paradis

Karen La porte du Paradis

Extrait du livre de Karen disponible sur internet ( lien en fin de texte)

LA PORTE DU PARADIS - Chapitre 3 : "S'approcher de la lisière entre les dimensions"

 

IMPORTANT : Veuillez noter que je ne m'autorise à traduire et publier QUE ce que Karen publie elle-même sur son site et ce qu'elle offre gratuitement avec chaque alerte énergie ou message Ailes, car son travail ne m'appartient pas.

Bon... vous avez finalement laissé une bonne partie du vieux monde derrière vous, mais vous devez encore y retourner et interagir avec lui pour ceci ou pour cela. Ou bien... vous êtes juste en train de commencer à laisser derrière vous le vieux monde et la vieille réalité, et vous êtes encore dans une certaine mesure en relation avec lui, mais vous vous sentez agité et vous savez qu’il doit y avoir quelque chose de bien mieux quelque part ailleurs.

 

Dans les deux cas, vous êtes en train de vous approcher de la lisière entre les dimensions. Au fur et à mesure de notre évolution et de notre développement, nous n’avons absolument pas d’autre choix que d’avancer et de grimper dans de nouvelles expériences et de nouvelles réalités de vibration de plus en plus élevée. Nous sommes grandement « encouragés » à nous extraire de la vieille réalité du simple fait qu’il est absolument intolérable de rester dans les parages des vieilles énergies sombres, énervantes et fondamentalement déplaisantes.

 

La même loi de l’univers s’applique encore et encore : les énergies de vibration plus élevée ne peuvent rester très longtemps dans la même sphère que les énergies de vibration plus basse. Il existe entre elles une grande inadéquation et une sérieuse absence d’alignement qui engendrent beaucoup de désagréments. Les vieilles énergies sont bien trop lourdes.

 

Ces désagréments peuvent se manifester en nous par de la colère, de la frustration, une attitude défensive, de la peur, de la tension, et bien sûr de l’intolérance, voire de l’agressivité. Nous pouvons nous demander comment diable il est possible d’avoir des sentiments et des comportements de vibration aussi basse si l’on est en train de grimper l’échelle d’évolution spirituelle. Et plus notre vibration est élevée pire cela devient pour nous lorsque nous interagissons avec ces énergies de vibration plus basse et plus dense, jusqu’à ce que nous en soyons complètement libérés et que nous ne les visitions que de notre plein gré.

 

Ces énergies de vibration plus basse et ces expériences désagréables sont alors en train de nous dire brutalement de sortir de là, car nous n’appartenons plus à cette vieille réalité. Si nous ne sommes pas littéralement flanqués dehors par le comportement impoli et désagréable des autres, par un grave manque de respect ou de reconnaissance de leur part, parce qu’ils ne nous remarquent pas, ou simplement parce que nous rencontrons une succession de portes qui se ferment, nous avons aussi l’opportunité de partir de notre plein gré lorsque nous prenons conscience que nous ne désirons pas vivre dans ce monde tellement désagréable. Ça finit par nous donner le sentiment d’être en enfer. Nous ne pouvons tout simplement pas y rester une minute de plus.

 

Plus nous tentons d’interagir avec ces vieilles énergies, plus cela devient déplaisant, jusqu’à ce que nous soyons finalement et assurément prêts à partir. Nous pouvons continuer à essayer d’y mettre un pied, mais de manière récurrente nous découvrons que les interactions avec la vieille réalité ne marchent tout simplement plus. Il fallait que ces énergies soient tellement désagréables pour nous amener à vouloir abandonner toutes rationalisations et toutes justifications pour y rester. Et même dans certains cas pour abandonner aussi notre sens des responsabilités. Lorsque nous décidons enfin de tout laisser derrière nous, c’est le moment de nous rendre, de lâcher prise, de faire confiance, de faire confiance encore davantage. Lorsque finalement nous décidons de partir, il est possible que nous ayons l’impression d’avoir sauté sans filet du haut d’une falaise. Mais l’autre alternative n’est plus une option viable. Il a été prévu que les choses deviennent inconfortables et intolérables. Nous n’appartenons plus à cette dimension de vibration plus basse. Nous n’y sommes plus chez nous. C’est OK de partir.

 

Alors nous lâchons tout (que ce soit par choix ou forcés par les circonstances). Nous revenons à notre centre, dans l’œil du cyclone. Nous restons chez nous dans nos refuges personnels, et il se peut que nous nous demandions où diable nous sommes censés pouvoir survivre.

 

Jusqu’à ce que nous ayons établi une toute nouvelle réalité dans ces toutes nouvelles dimensions, là où tous nos besoins sont toujours satisfaits par une communauté organisée, là où nous nous mêlerons aux étoiles et au cosmos, là où nous vivrons naturellement et en alignement avec la terre, là où nous commencerons à apprendre à manifester la matière à partir de l’air, jusque là donc, nous avons encore besoin de passer du temps à la lisière entre les dimensions. Et c’est comme cela que nous allons survivre « financièrement ». Mais sachez aussi que plus notre vibration s’élève plus nous découvrons que tous nos besoins sont toujours satisfaits et que nous avons toujours tout ce dont nous avons besoin au moment voulu.

 

Après avoir atteint une certaine phase du processus de l’ascension, nous découvrirons que nous « savons » simplement que nous avons atteint un nouveau palier sur lequel nous n’avons jamais été dans cette vie. Nous « saurons » que nous avons gagné cette position, et par conséquent nous « saurons » que tous nos besoins seront toujours satisfaits. Je peux vous le dire parce que c’est ce qui m’est arrivé, après des années de lutte avec peu de ressources et un grand stress relatif à la manière de m’assumer, bien que tous mes besoins aient généralement été satisfaits. Être en mesure de se détendre dans cette conscience de « savoir » est d’une grande aide. S’il m’arrive de commencer à paniquer et de me sentir comme une victime, je sais maintenant me rendre vers cette sphère où rien n’a vraiment d’importance, vers cet état où « je suis trop fatiguée pour me soucier davantage », où même vers cet état qui dit « ça suffit ». Si nous étions censés être les précurseurs et les éclaireurs pour cette toute Nouvelle Planète Terre, tout autant qu’une partie significative du processus d’ascension en l’expérimentant à travers nous-mêmes, alors il ne fait aucun doute que l’on prendra soin de nous et que nous serons soutenus afin d’être capables de nous acquitter de nos fonctions pré-destinées.
[...]

 

Au-delà de la Lisière entre les Dimensions

 

Ce mini e-book est entièrement consacré à la lisière entre les dimensions. Ainsi, tous les autres échelons de l'échelle d’ascension ne sont pas discutés ici en détail. Néanmoins, afin de clarifier davantage ce processus tellement déroutant de l'ascension, attirer l’attention sur ce qui se passe « de l’autre côté » peut être de quelque secours pour ceux qui vivent déjà ces expériences et pour ceux qui commencent tout juste à les vivre.


Lorsqu’une âme est presque complètement installée de l’autre côté, il/elle retourne à la lisière entre les dimensions, davantage par désir d'offrir un service que par besoin d'argent. Et oui, l'argent peut encore être nécessaire à ces âmes pour un peu plus longtemps, mais elles ont aussi appris que tous leurs besoins semblent être miraculeusement satisfaits par des forces invisibles, de merveilleuses synchronicités, et par quelque grande force qui semble en permanence leur donner tout ce dont elles ont besoin. Vous voyez, nous avons toujours tout ce dont nous avons besoin, car cela existe toujours quelque part, il s’agit juste de nous y connecter.


En raison de la nouvelle absence de densité existant dans les réalités plus élevées, lorsqu’on avance sur un échelon plus élevé il est beaucoup plus facile de se connecter à ce dont on a besoin. Et aussi parce que toutes les énergies laissées après tant de purge (les énergies restantes de vibration plus élevée) sont désormais en mesure de se connecter par l’attraction entre énergies semblables, et que plus notre vibration est élevée plus les manifestations se produisent rapidement.

 

En outre, nous constatons que nous n'avons pas à prendre volontairement des mesures pour créer ou manifester, ni même à nous focaliser sur le fait de manifester, car maintenant que nous vibrons à une fréquence plus élevée avec en nous une énergie plus épurée, nous pouvons manifester facilement et sans effort en « étant[1] » tout simplement. Manifester est très rapide. Que nous rêvions tout éveillés ou que nous entretenions une pensée délibérée, tout ce que nous pensons apparaît. Ainsi, après un certain temps, la norme devient que tous les besoins soient satisfaits. Mais cela devient une norme aussi parce qu’au fur et à mesure de notre évolution nous ne sommes pas intéressés à manifester beaucoup. Ce que nous apprécions et désirons devient simple et concerne davantage l'amour et les expériences de vibration plus élevée. Et bien entendu, c'est alors que nous obtenons ce que nous avions toujours voulu dans le passé, car nous n'y pensons plus ou nous ne le désirons plus !


De l'autre côté, ou dans cette nouvelle réalité de vibration plus élevée, tout est différent, car l’âme a dû purger, transmuter, lâcher tout ce qui, dans le vieux, vibrait plus bas à l’intérieur comme à l’extérieur. Avec tous ces bagages en moins, chaque âme a alors gagné l'accès à un mode de vie et d'être plus élevé dans ce nouveau Paradis sur Terre.


Après avoir libéré intérieurement une telle quantité de ce qui est vieux, une âme se retrouve alors face à son but véritable et authentique. Chaque âme en vient ainsi à connaître la contribution qu’elle est venue apporter et ce qu’elle est venue accomplir (tout en savourant simplement l’expérience d’être dans une forme). Par conséquent, cela sert grandement à la mettre en alignement avec son soi supérieur. Et lorsque cela arrive, des miracles surviennent, particulièrement en ce qui concerne la satisfaction permanente de tous ses besoins. Lorsque cela se produit l’accent est mis davantage sur notre but que sur ce dont nous pouvons manquer. La périphérie prend alors soin d’elle-même. D'ici là, la périphérie n'a vraiment aucun sens de toute façon.

 

Il existe, de l’autre côté, une connexion plus grande entre les énergies qui vibrent à des niveaux semblables. Tout est beaucoup plus simple parce que beaucoup de choses ont été libérées. Il y a bien davantage d’interactions et de connexions directes, pas besoin de faire le tour du pâté de maisons pour traverser la rue. L’énergie ne zigzague pas dans un corps, elle s’écoule très simplement à travers lui en suivant une voie directe, car il y a maintenant beaucoup plus d’espace.

 

Il n’y a plus autant de confusion et il y a bien davantage de l’innocence originelle. De l’autre côté, le royaume de la nature et le monde non-physique se rendent volontiers visibles et disponibles pour nous y connecter. De l’autre côté, le temps c’est toujours « maintenant ». Il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais aucune « erreur ». De cet autre côté, les amis et les êtres chers sont très peu nombreux et extrêmement chéris et respectés. À tout moment la magie, la paix, la tranquillité, l’aisance, la fluidité, la simplicité et un grand amour sont là. Ainsi qu’une grande sécurité et une grande protection.

 

En ce qui concerne les manières d’être et de vivre, une fois qu’une âme a atteint un certain niveau d’existence, il/elle préfère rester à la maison, dans son propre refuge personnel qui devient alors l’œil du cyclone, intérieurement et extérieurement. Finalement, un nombre suffisant d’âmes atteindra ce point et ce sera le commencement d’une nouvelle réalité. Cette nouvelle réalité commencera par l’ouverture de chaque âme, et par sa connexion à une autre qui est au même niveau et qu’elle autorisera à pénétrer dans son refuge personnel. Cela se fera une âme à la fois. Finalement, de nombreuses âmes situées au même niveau se connecteront, joindront leurs mains, et formeront le réseau[2] énergétique qui servira à jeter les bases d’une toute nouvelle organisation pour un tout nouveau palier.


Vous saurez que vous avez atteint cet autre côté lorsque vous aurez très peu de contacts avec le vieux monde et ses méthodes, lorsque vous aurez un petit groupe d’amis spécifiques et très chers, lorsque vous serez très conscient du but de votre âme, et lorsque vous serez en permanence dans l’œil du cyclone.


Une âme peut traverser plusieurs des expériences ci-dessus de manière sporadique jusqu’à ce qu’elle soit pleinement installée dans son propre Paradis avec tous ses besoins satisfaits en permanence.

 

Une fois que nous parvenons dans cette sphère magnifique, il peut être assez délicat d’avoir à en revenir. Mais nous devons en revenir si nous avons choisi de servir, ou si nous avons encore besoin (comme presque tout le monde dans cette sphère jusqu’à présent) de soutien financier. Cependant, si nous sommes absolument sûr de qui nous sommes et de ce que avons à offrir, nous pouvons nous sentir si incroyablement bien lorsque nous servons, qu’être dans cette sphère nous place tout naturellement dans des états incroyables de félicité et de perfection. En ce sens, revenir en arrière pour rencontrer ceux qui arrivent à la lisière peut vraiment être un peu plus facile, et même très agréable.


Mais qu’en est-il lorsque nous ne sommes pas simplement dans notre sphère de service et de félicité lorsque nous retournons en arrière, parce que nous devons encore interagir pour d’autres raisons avec le vieux monde ? Comment rester centré, nous sentir OK, et être en mesure de résister aux énergies plus denses, désagréables et presque intolérables du vieux monde lorsque nous sommes en relation avec lui pour de courte périodes ?

Fin du chapitre.

 

Traduction AD

http://restaurationurantiagaia.over-blog.com/article-la-porte-du-paradis---chapitre-3--38701178.html

www.emergingearthangels.com

5 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 30/08/2013

×